The Revenant

  • De Alejandro González Iñárritu
  • Avec Leonardo DiCaprio, Tom Hardy, Domhnall Gleeson plus
  • Genres Western, Aventure
  • Nationalité Américain

 maxresdefault

Un groupe de vendeur de peau Américain se font attaquer par des indigènes. Encerclé,  ils n’ont plus qu’un seul choix : fuir. Ils essayent tout de même de reprendre un maximum de peau sur le bateau pendant leur fuite malheureusement près du 2/3 des hommes meurent. Glass (joué par le célèbre Léonardo Di Caprio) est un connaisseur des terres et va les aider en les guidant dans ces montages pour rejoindre le Fort (leur campement). L’un des survivants n’est pas d’accord de le suivre et de lui faire confiance (Fitzgerald – joué par Tom Hardy)… Glass se fera attaquer par un ours mais survit miraculeusement. Avec ces blessures, il ne peut malheureusement pas bouger et bloque toute l’avancée au Fort pour leur survie… Le capitaine va donc décider de le laisser avec 3 de ses hommes…

Une virée pour le moins impressionnante ! En premier temps, le scénario est bien réalisé et tourné ; Chacun des détails est soumis à une inspection qui rend ce film d’autant plus méritant de ses 13 nominations. La réalité est mêlée à du surréalisme dans certains passages qui nous donne la boule au ventre et le doute de ce qu’il se passera ensuite…  En parlant de boule au ventre, attention aux frissons et écœurement dus à quelques passages où ils doivent manger de la viande crue, tuer et arracher les peaux, les blessures causées par le Grizzly ne sont pas mal non plus ainsi qu’une scène en particulier où Glass doit vider un animal pour entrer dedans pour savoir passer la nuit froide.
Pour continuer, beaucoup de moment sont accompagnés de musique, des musiques magnifiques et somptueuses qui s’accordent parfaitement avec le moment et l’émotion qui s’y dégage. Ça donne l’impression qu’elles ont été écrites que pour ça, ça donne des frissons mais aussi des émotions…

Ensuite, peu de dialogue sont réellement joué, le film se joue surtout sur des scènes de silence pesant et interrogateur.  Cependant, le film n’est pas aussi captivant que prévu, le suspens n’est pas si intense qu’on pourrait se l’imaginer en voyant les bandes annonces et les éloges qu’il a reçus.
Alejandro González Iñárritu continue sur sa lancée avec des films plus somptueux et géniaux que jamais. C’est lui aussi qui a réalisé « Birdman » (qui a reçu 13 prix et 30 nominations) ! On peut dire qu’il fait fort sur ces 2 dernières années il sort 2 films block Buster et tant attendu de tous.

Une constatation : la scène de l’ours n’est pas si bien que prévue, c’est vraiment dommage qu’elle soit mal faite… Ils auraient pu prendre un vrai ours pour les moments ou l’ours est un peu plus calme car ici on voit bien trop que c’est dessiné par un ordinateur. Cette scène, tout le monde en parle, ce qui est fort décevant d’ailleurs vu la « médiocrité » de celle-ci. Des anomalies dans la façon dont le Grizzly attaque, à croire qu’ils n’ont jamais vu une attaque d’ours à proprement parlé ce qui ajoute un peu plus la note de fausseté même si les blessures sont magnifiquement bien faite !

Une autre petite anomalie, une poursuite à cheval, Glass blessé et épuisé arrive à tuer des indigènes tout en galopant tandis que les indigènes à quelques mètres de Glass n’arrivent même pas à le toucher… Coïncidence mais trop cliché et déjà vu. Ok il avait déjà un nombre incalculable de blessures mais pourquoi il s’en est sorti sans rien ?! C’est une énigme qui reste même après avoir vu la fin du film.

Parlons pour finir des acteurs, on remarque définitivement les années d’expériences de Di Caprio qui a appris à ne plus jouer le petit minet beau gosse que toutes les filles veulent s’arracher. C’est bien, il joue d’une finesse extraordinaire, il mérite son oscar cette fois ci et haut la main même si il a de sacré concurrent à ses côtés. Il nous transmet son mal, sa rage, son envie de vengeance, sa ténacité… il nous donne envie de vivre ! Pour jouer au plus haut point la réalité des  scènes, il n’a fait aucun trucages, il a mangé de la viande crue, il s’est mis dans une carcasse de cheval… Une audace et du professionnalisme !!

Tom Hardy quant à lui joue un petit salopard que tout le monde aimerait tuer. Ce qui change de ses rôles précédent et qui prouve que sa manière de joué est génial !

Will Poulter, celui qui a joué dans « la famille Miller », celui qui était l’ado débile sans aucune vie social… Lui est un espoir du cinéma ! Il a jeu d’acteur exceptionnel et déjà fort bien travaillé pour un garçon de son âge ! Il a quand même déjà pas mal de rôle à son compteur même si ceux si sont souvent des second rôles.

 

Voilà donc un film avec des acteurs hors normes et un scénario jamais vu encore !

Mandhyne

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s